Avec la crise que les entreprises viennent de subir il est tout à fait logique de penser que chaque dirigeant devra dorénavant penser à la vente en ligne. Les commerces et les services doivent être en mesure de proposer une solution d’achat à distance pour rester au contact de leur clientèle et vendre quoi qu’il arrive.

La pandémie du COVID 19 a lancé un avertissement aux commerçants

Les commerçants d’aujourd’hui n’avaient jamais connu une telle crise économique, celle de 2008 n’était rien par rapport à celle de 2020. Certes, la sentence était inédite, car c’est une crise sanitaire qui a créé cette crise économique, mais personne n’aurait pu dire en 2019 qu’une telle situation se produirait à l’échelle mondiale. Restons en France et voyons du côté ce qu’il s’est passé du côté de nos commerçants, très petites, petites, moyennes et grandes surfaces.

 

 

Le gouvernement a confiné la France le 17 mars 2020, ce qui a conduit à la fermeture d’une majorité de magasins, ceux qui ne vendaient pas d’articles essentiels. Les commerces alimentaires ont pu ouvrir, mais les règles de confinement et la peur du COVID19 a provoqué une baisse de la fréquentation de ces lieux.

Les français se sont rués sur les drives, les achats en ligne, ce qui a d’ailleurs dans un premier temps mis à mal les serveurs des sites de Auchan, Carrefour, Cora, Casino, Intermarché, Super U ou Leclerc. La fréquentation de ces magasins en ligne a littéralement explosé, le comportement des consommateurs a s’est donc modifié, mais les ventes en ligne en général n’ont pas forcément augmenté au début de la pandémie du COVID 19.

vente en magasin

Les entreprises ont bien compris que la crise sanitaire faisait évoluer le comportement des français et que nombreux souhaitaient retrouver une vie normale au plus vite. Malgré tout, c’est une grande majorité de français qui ne souhaitait pas sortir du confinement trop vite. Cela a donc entrainé la réouverture de certains magasins, comme les magasins de bricolage avec une organisation en drive. On a vu aussi des agriculteurs s’organiser pour livrer leurs produits en local et aussi des petits commerces proposer la vente via les réseaux sociaux.

Hormis les activités liées à la vente alimentaire, la téléphonie, les jeux vidéo, peu sont les commerces à être passés à travers cette crise économique qui n’a absolument pas les mêmes composantes que la crise économique de 2008. Malgré tout, les entreprises qui disposaient d’une boutique en ligne, ont rentré de l’argent, et ne sont donc pas restées à 0. En fait, la pandémie du COVID19 n’est pas le premier avertissement lancé aux commerçants, il y en avait déjà eu d’autres, comme par exemple les nombreux mouvements sociaux débutés le 17 novembre 2018, souvenez-vous…

Pourquoi la vente en ligne doit-elle se généraliser à tous les commerces ?

Lors du confinement on a pu voir de nombreux chefs d’entreprises essayant de maintenir un semblant d’activité. Des coachs qui proposaient leur séance de remise en forme en vidéo, des agriculteurs qui planifiaient une tournée pour déposer leurs produits dans les petits villages, des restaurants gastronomiques faire de la vente à emporter…

 

 

Désormais, vendre sur internet ça coule de source, car nul peut dire si nous ne revivrons pas une autre pandémie à l’avenir. Les entreprises doivent s’assurer de ne plus jamais être victime d’un confinement, d’un mouvement social, d’une catastrophe météo…

Avec la vente en ligne, nombreux problèmes peuvent être contournés et nombreux avantages peuvent être perçus par les consommateurs. Dans un reportage du sur France 3 on voit aussi que les chefs d’entreprise se sont lancés dans la livraison à domicile, une boutique en ligne permet évidemment de confier la livraison à des transporteurs de son choix et à La Poste.

Tous les commerces doivent-ils proposer la vente en ligne ? C’est bien sûr l’affirmatif qui l’emporte en dépit de tout le mal que l’on puisse penser du e-commerce et son côté asocial. Le contact humain que l’on trouve avec son petit commerçant va t-il disparaitre pour autant ? Non, comment cela serait-il possible ? Mais on peut tout à fait imaginer que le consommateur de demain trouvera une autre manière de tisser du lien social avec les entreprises. Comment ? Peut-être que les petits commerces seront les grands gagnants de l’après COVID19, qu’ils seront davantage fréquentés, non pas pour faire les courses de la semaine, mais pour consommer local et bon. Cette pandémie nous aura pris conscience qu’il fallait changer notre mode de vie, de consommation, nos habitudes.

magasin fermé lors du confinement

La vente en ligne devra donc évidemment se généraliser à tous les commerces, car même le petit magasin du coin de la rue doit se mettre à l’abri d’une catastrophe climatique, d’un confinement dû à une épidémie, d’un mouvement de grève bloquant l’accès à sa surface de vente.

Comment vendre sur internet ?

La vente en ligne serait donc l’outil miracle en cas d’attaque extra-terrestre ? C’est en gros ce que les gens comme nous (créateur de site e-commerce dans les Vosges) sont entrain de vous dire. Non, n’exagérons rien, mais il est vrai que les magasins sans boutique en ligne ont sans doute moins vendu que ceux qui en avait une. C’est tout bête, mais comment créer une boutique en ligne et surtout combien ça coute ? Tout cela nous pouvons vous l’expliquer avec plaisir et répondre à toutes vos questions, comme notamment celles-ci :

  • Combien coute une boutique en ligne ?
  • Combien de temps faut-il pour créer une boutique en ligne ?
  • Est-ce que le e-commerce est rentable ?
  • Faut-il faire de la publicité ?
  • Comment référencer ma boutique ?
  • Est-ce que le site m’appartient ?
  • Est-ce facile d’ajouter des produits ?
  • Faut-il une formation e-commerce ?

D’autres questions vont vous venir en rapport bien sûr avec votre domaine, car une boutique en ligne multimédia n’aura pas les mêmes priorités qu’une boutique en ligne de produits locaux.

 

 

Pour vendre sur internet il faut la plupart du temps prévoir un budget publicitaire, car vos clients ne viendront pas tout seul acheter en ligne sur votre site. Des opérations marketing doivent régulièrement avoir lieu, par exemple l’envoi de newsletter, la création d’offres spéciales, la communication lors des soldes…

La vente en ligne nécessite également une sérieuse implication en matière de référencement SEO et pour cela nous vous informerons de façon très précise.

Vous savez maintenant que faire du e-commerce est presque obligatoire désormais, toutefois vous devez prendre conscience qu’un investissement de départ sera nécessaire, nous préférons vous le dire plutôt deux fois qu’une afin de ne pas vous faire perdre votre précieux temps.

tarif creation site e-commerce

Comment créer un site e-commerce ?

On va vous conseiller de faire votre boutique avec une agence web près de chez vous parce qu’il est utile d’avoir des échanges physiques pour bien tout cerner. Certes, on peut envoyer un cahier des charges, mais nous pensons que pour cette prestation mieux vaut échanger en face à face.

Vous aurez lu des articles sur lesquels on vous dit qu’il est possible de faire vous-même votre boutique en ligne, méfiez-vous, vous risqueriez d’être déçu et le temps que vous aurez perdu ne sera jamais récupérable. Créer un site e-commerce en 10 minutes c’est impossible, mais on ne peut pas vous obliger à nous croire.

La création d’une boutique en ligne c’est un investissement spécial, c’est un outil de vente automatique, on a appelé cela un commercial digital ! On va vous demander 3000, 5000, 10 000 ou 20 000 euros pour créer votre site de vente en ligne, vous avez besoin de comprendre ces chiffres et de voir ce que propose la concurrence. Le problème c’est que vous ne pourrez pas comparer, car chaque créateur de boutique en ligne à sa méthode de travail. Certains créeront tout pour vous de A à Z (nous le pouvons), d’autres vous livrerons un site nu, c’est à dire que ce sera à vous de tout ajouter (produits, images, textes, tarifs).

Pour créer une boutique en ligne performante il faut des visuels de haute qualité, des tarifs attractifs, mais ce n’est pas toujours le prix qui va faire vendre. On voit des entreprises qui ont d’excellents prix et qui ne vendent pas, tout simplement parce qu’ils manquent de visibilité.

analyse magasin concurrentLa création d’un site e-commerce ne peut se faire sans analyse de la concurrence et sans une gestion de projet avancée. En dépit de tout ce que l’on vous dira, vendre en ligne est bien plus dur que vendre en magasin, car sur internet vos clients ne voient votre entreprise que si vous leur l’a montrée. Entendez par cela que les internautes qui cherchent à acheter en ligne vont taper des mots-clés sur leur moteur de recherche et que pour qu’ils se rendent sur votre site il faut que celui-ci soit visible tout de suite. Hors, pour être vu il faut soit faire des annonces publicitaires, soit être en première page d’un moteur de recherche, mais cela ne peut se faire du jour au lendemain.

Vendre sur internet ne doit pas vous faire peur, vous devez juste avoir conscience que patience et rigueur apporteront des résultats, c’est d’ailleurs la même chose pour votre magasin.

Notre projet e-commerce peut commencer, vous voyez que les sujets de réflexion sont très nombreux, et encore, nous n’avons pas tout passée en revue. On va vous suggérer de poursuivre la lecture vers nos offres de création de boutique en ligne et ensuite vous pourrez nous contacter si vous avez besoin d’informations complémentaires. Vous en aurez, et si l’on doit travailler ensemble, ce sera avec plaisir que nous serons avec vous pour vous accompagner le plus longtemps possible.

Notez que toutes les entreprises peuvent vendre sur internet, les commerçants, les prestataires de services. On peut créer une boutique en ligne pour n’importe quelle activité commerciale, l’important est de faire les choses bien dès le début avec un webmaster de confiance qui vous comprend et qui sera là avec vous lorsque vous aurez besoin d’un soutien technique, un guide e-commerce ou tout simplement de conseils.